Remboursement limité des soins dentaires conservateurs

En cas de dommages dentaires, différents traitements (soins dentaires conservateurs) sont possibles. Depuis le 1er février 2018, et pour éviter les abus, l’assurance soins de santé limite le remboursement pour certains de ces traitements.


Pourquoi limiter le remboursement de certains soins conservateurs ?

L'analyse des données a révélé que certains traitements, dans certaines situations, étaient répétés de manière inhabituelle. Les nouvelles règles empêchent le remboursement de ces irrégularités, sans toutefois compromettre les bonnes pratiques dentaires.

Quelles limites pour quels soins ?


Pulpotomie : une fois par dent de lait

Lors de certains traitements de la dent du lait, il est nécessaire d'enlever la pulpe dentaire et le dentiste peut effectuer une pulpotomie (codes de nomenclature 374356-374360).

Depuis le 1er février 2018, l’assurance soins de santé rembourse la pulpotomie 1 fois par dent de lait.

Retraitement des canaux radiculaires : une fois par dent

Si la pulpe dentaire s'enflamme ou se nécrose, par exemple à cause d'un traumatisme ou d'une carie dentaire, le dentiste peut procéder à l’ablation de  la pulpe et obturer le canal ou les canaux radiculaire(s) de la dent. Pour ces traitements, différents codes de nomenclature existent en fonction du nombre de canaux radiculaires par dent.
Parfois, un  retraitement de la dent atteinte est nécessaire.

Depuis le 1er février 2018, l’assurance soins de santé rembourse le retraitement du canal radiculaire 1 fois par dent. Pour cela, il existe désormais de nouveaux codes de nomenclature spécifiques.

Remboursement limité  de la restauration / de l’obturation par année civile

Pour la restauration et l’obturation des dents, le remboursement est possible, en fonction de la taille de la cavité et/ou de sa position sur la dent.

Depuis le 1er février 2018, l’assurance soins de santé rembourse la restauration ou l’obturation de la même dent au maximum 2 fois par année civile.

Attention! Lors de la restauration et l’obturation d'une dent, il est obligatoire de mentionner les surfaces dentaires traitées dans le dossier du patient.

Contacts

 

Dernière mise à jour 12 février 2018