Déficience visuelle : Intervention dans le coût de la rééducation par des centres spécialisés

En tant que patient qui présente une basse vision ou une cécité, vous pouvez recevoir une rééducation dans un centre conventionné et y apprendre un ensemble d’aptitudes de base, pour augmenter votre autonomie dans votre vie quotidienne.

L’assurance soins de santé (via la mutualité) peut intervenir financièrement dans ce programme.


À qui s’adressent les centres spécialisés?

Vous pouvez, en tant que patient déficient visuel, recevoir une rééducation dans un centre conventionné si vous présentez une basse vision ou une cécité qui répondent à la définition de la convention (article 2).

Un enfant qui fréquente l’enseignement spécial de type 6 ne peut pas bénéficier de la rééducation dans un centre (l’établissement scolaire lui enseigne les aptitudes dont il a besoin.)

Quels sont les objectifs des soins dispensés par les centres ?

Les objectifs des soins sont de vous permettre d’atteindre la plus grande autonomie possible dans votre vie quotidienne, en apprenant un ensemble d’aptitudes de base.

Les aptitudes à acquérir dépendent de vos besoins.

Elles concernent :

  • la coordination sensori-motrice fondamentale
  • la perception globale ou fine de l’espace environnant
  • l’orientation et la mobilité (déplacements à l’intérieur et à l’extérieur)
  • la lecture
  • l’écriture, pour soi (prise de notes, etc.) ou pour autrui (lettres, mails, etc.)
  • l’exécution des activités manuelles ou intellectuelles de base de la vie quotidienne.

L’objectif d’un programme de rééducation individuel n’est jamais de vous accompagner dans les actes et les tâches de votre vie quotidienne.

Que proposent les centres ?

Ils dispensent des séances de rééducation d’une heure, dans le centre ou dans un de vos lieux de vie, et ils vous apprennent les aptitudes dont vous avez besoin.

Ils réalisent des bilans pour déterminer vos besoins et mesurer votre évolution.

Comment bénéficier d’une rééducation par un centre ?

Le centre fait lui-même les vérifications et les démarches nécessaires au remboursement par la mutualité.

Que doit faire le centre spécialisé pour vous suivre ?

Le centre doit :

Si votre mutualité marque son accord, vous pouvez obtenir le remboursement des soins dispensés par le centre.

Que payez-vous pour être suivi par un centre?

Vous payez votre part personnelle (le « ticket modérateur ») pour une rééducation ambulatoire, par séance.

Un patient de moins de 18 ans peut par ailleurs bénéficier d’une intervention de sa mutualité dans les frais de déplacement entre son domicile et le centre.

Vous devez payer :

  • les consultations chez le(s) médecin(s) du centre
  • la fourniture du matériel (télé-loupes, barrettes braille, logiciels adaptés, etc.)

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 22 mars 2017