Oxygénothérapie de longue durée à domicile : intervention dans le coût du traitement

Si vous souffrez d’une maladie respiratoire, vous pouvez recevoir à domicile un appareil qui vous fournit de l’oxygène supplémentaire. Vous pouvez alors continuer à utiliser cet appareil pour une longue durée (usage chronique). Ce traitement s’appelle « l’oxygénothérapie de longue durée à domicile ». Seul un centre spécialisé peut examiner si vous pouvez prétendre à ce traitement et mettre un tel appareil à votre disposition. Votre mutualité intervient dans les frais.
 

Pouvez-vous être traité via un centre spécialisé ?

 
Vous ne pouvez recevoir l’oxygénothérapie de longue durée à domicile d’un centre spécialisé que si vous remplissez un certain nombre de conditions. En fonction des conditions auxquelles vous répondez, vous pouvez recevoir un ou des appareils.
 
Si vous recevez déjà une assistance ventilatoire à domicile d’un centre spécialisé pour l’assistance ventilatoire générale à domicile, mais que vous avez encore besoin d’oxygène supplémentaire, vous pouvez recevoir une oxygénothérapie de longue durée à domicile supplémentaire.
 
Dans le cas présent, vous devez aussi remplir desconditions.
 
Si vous souffrez d’hypoxémie et que vous avez le statut de patient palliatif, vous pouvez alors être traité par de l’oxygénothérapie de longue durée à domicile, mais bien sur base d’une autre réglementation. C’est également le cas si vous souffrez de “cluster headache”.
 

Que vous offre un centre spécialisé ?

 
Un centre spécialisé :
  • mettra à votre disposition un ou des appareils
  • mettra à votre disposition l’autre matériel nécessaire au traitement et le renouvellera le cas échéant
  • installera l’appareil à votre domicile, l’entretiendra et le remplacera le cas échéant
  • reprendra l’appareil à la fin de la thérapie
  • vous familiarisera vous et votre entourage et motivera vous et votre entourage à utiliser l’appareil, y compris les directives de sécurité
  • réglera correctement la pression produite par l’appareil
  • vérifiera régulièrement si vous utilisez véritablement l’appareil
  • vérifiera régulièrement si vous passez suffisamment de temps hors de la maison où se trouve l’appareil fixe, si le matériel a été mis à votre disposition vous permet d’aller à l’extérieur
  • mettra à votre disposition le médicament oxygène liquide si le matériel a été mis à votre disposition pour un traitement par oxygène liquide
  • sera toujours à votre disposition en cas de problèmes ou de questions
 
Votre médecin généraliste et votre pharmacien contribueront à l’oxygénothérapie de longue durée à domicile que vous recevez.
 
Pour certaines choses, un centre spécialisé peut également faire appel à une firme spécialisée.
 

Que devez-vous faire pour qu’un centre spécialisé puisse vous traiter ?

 
Adressez-vous à un centre spécialisé, dont les coordonnées figurent dans la liste des centres spécialisés.
 

Que doit faire le centre spécialisé pour pouvoir vous traiter ?

 
Le centre spécialisé doit :
 

Que devez-vous payer ?  

 
La mutualité intervient dans le coût du traitement par oxygénothérapie de longue durée à domicile (régime du tiers payant).  Pour ce traitement, vous ne payez pas de part personnelle (ticket modérateur).
 
Pour les consultations chez le médecin, vous payez en revanche chaque fois une part personnelle.
 
Sur la base des conditions auxquelles vous devez répondre, on peut conclure qu’une hospitalisation peut s’avérer nécessaire dans certains cas pour réaliser l’examen requis pendant le sommeil. Pour l’hospitalisation, vous payez les frais habituels liés à votre séjour à l’hôpital.
 
Si un appareil qui a été mis à votre disposition consomme beaucoup d’électricité, votre mutualité intervient dans les frais d’électricité. Votre mutualité versera cette intervention 4 fois par an. L’intervention s’élève à 1 EUR par journée d’utilisation de votre appareil. Dans le cas où vous utilisez uniquement un oxyconcentrateur portable, l’intervention est de 0,5 EUR par jour d’utilisation de l’appareil.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 16 février 2017