COVID-19 : Une aide psychologique supplémentaire et gratuite pour les travailleurs indépendants en détresse

La santé mentale est une préoccupation sérieuse et revêt une importance toute particulière dans le cadre de cette crise sanitaire et financière provoquée par la pandémie de COVID19. Parmi les personnes présentant un risque élevé de détresse psychologique voire de suicide, les travailleurs indépendants constituent un groupe à risque important.

C'est pourquoi nous avons signé une convention avec l’ASBL « Un pass dans l’impasse » pour offrir un soutien psychologique supplémentaire spécifiquement destiné aux travailleurs indépendants. Cette convention s’applique jusqu’au 28 février 2022.

Concrètement ? Un système d’alerte innovant, une ligne d’assistance téléphonique et 8 séances gratuites de soins psychologiques.

Vous aussi avez un rôle à jouer dans ce nouveau dispositif! N’hésitez pas à le rejoindre, en tant que psychologue, orthopédagogue, médecin ou « sentinelle ».

8 séances gratuites de soins psychologiques

Les travailleurs indépendants en détresse psychologique peuvent suivre 8 séances de soins psychologiques entièrement gratuites auprès d’un psychologue ou orthopédagogue clinicien agréé qui aura conclu un accord avec l’ASBL Un pass dans l’impasse.

Cette ASBL s’est spécialisée depuis plusieurs années dans une démarche tournée vers les indépendants et leurs besoins. Elle coordonne cette action-ci au niveau national, en collaboration avec des partenaires flamands, wallons et bruxellois.

Une ligne d’assistance téléphonique et un réseau de sentinelles

Ligne téléphonique gratuite

Tout travailleur indépendant en détresse psychologique peut obtenir cette aide directement en faisant appel à l’assistance téléphonique gratuite et bilingue français/néerlandais : 0800 300 25.

Sentinelle et « alerte » en ligne

Notre objectif est d’identifier les indépendants en détresse le plus précocement possible pour les conduire vers une aide adaptée et ainsi prévenir une évolution de leur mal-être vers des troubles psychiques plus importants et un éventuel risque de suicide. Pour aider ceux qui hésiteraient à faire le premier pas vers une aide psychologique, nous avons aussi mis en place la possibilité de faire intervenir des « sentinelles ».

Une sentinelle a un rôle de relais entre l’indépendant en détresse et une prise en charge adaptée à ses besoins. Il s’agit d’une personne qui s’est engagée comme sentinelle et qui, par sa profession, est en contact avec cet indépendant. Par exemple, un dispensateur de soins, une autre plateforme d’aide, un travailleur du CPAS, mais aussi un comptable, un syndicat, une caisse d’assurances sociales, un banquier, etc.

Cette sentinelle (ou un psychologue ou orthopédagogue clinicien ayant signé la convention avec l’ASBL) déclenche une « alerte » via un formulaire en ligne. Bien entendu, cette « alerte » ne sera lancée qu’avec l’accord du travailleur indépendant.

L’ASBL contacte alors cet indépendant et le redirige vers un psychologue ou un orthopédagogue clinicien « conventionné » situé près de chez lui. Si l’un des psychologues ou orthopédagogues cliniciens engagés dans l’action déclenche lui-même l’alerte, il peut prendre en charge le suivi directement.

Un travailleur indépendant peut donc être pris en charge de 2 façons :

  • En téléphonant lui-même au 0800 300 25 (accueil bilingue français/néerlandais)
  • Par une alerte que déclenche une sentinelle ou un psychologue ou orthopédagogue clinicien ayant signé la convention avec l’ASBL Un pass dans l’impasse.

Envie de participer comme dispensateur de soins ? Bonne idée : votre contribution est primordiale !

  • Vous souhaitez participer en tant que psychologue ou orthopédagogue clinicien ?
    Merci de compléter ce formulaire de participation. Vous serez ensuite invité à signer votre convention avec l’ASBL Un pass dans l’impasse.
    L’action est actuellement ouverte uniquement aux psychologues et orthopédagogues sous statut indépendant.
    Si vous n’avez pas encore de numéro INAMI, vous en recevrez un automatiquement.
    L’action vous propose aussi une formation axée sur la prévention du suicide chez les travailleurs indépendants.
    Voici toutes les informations et conditions pour rejoindre cette action.
  • Vous voulez participer comme médecin généraliste ?
    En tant que médecin généraliste, vous êtes un acteur clé pour détecter la détresse psychologique de vos patients travailleurs indépendants. Pour cette raison, nous vous encourageons à prendre contact avec l’ASBL Un pass dans l’impasse, de devenir sentinelle et d’orienter, parmi vos patients, les personnes qui pourraient en bénéficier. Si vous avez des questions sur ce nouveau dispositif d’aide, n’hésitez pas à les poser à l’ASBL :

Vous pouvez aussi orienter vos patients vers elle.

  • Vous ou votre organisation êtes souvent en contact avec des travailleurs indépendants et vous voulez devenir « sentinelle » ?
    Contactez aussi sans hésiter l’ASBL « Un pass dans l’impasse ».

Comment nous facturer les séances que vous réalisez avec un travailleur indépendant ?

En tant que psychologue ou orthopédagogue clinicien conventionné avec l’ASBL, vous pouvez nous facturer la totalité de votre honoraire. Pour 2021, il est fixé à 61,79 euros par séance (ce montant sera indexé en 2022), à raison de 8 séances maximum par patient. De son côté, le travailleur indépendant ne paie rien (pas de ticket modérateur).

Une fois que vous aurez signé la convention, l’ASBL Un pass dans l’impasse vous enverra le fichier Excel à utiliser pour votre facturation.

Voici comment indiquer les données du tableau de facturation et communiquer votre facture.

Une action qui correspond à la réalité des travailleurs indépendants

L'approche veut répondre à la réalité et à la culture des travailleurs indépendants. C’est la raison pour laquelle « Un pass dans l’impasse » a été choisie pour mettre en œuvre cette initiative : cette ASBL avait des années d’expérience à travers la Wallonie et s’est spécialisée dans cette démarche tournée vers les indépendants et leurs besoins. Elle coordonne cette action-ci au niveau national, en collaboration avec des partenaires flamands, wallons et bruxellois.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 16 juin 2021