Lettre conjointe aux dispensateurs de soins sur la façon d’appliquer les directives COVID-19

Depuis le mois de mars, des lignes directrices existent en matière de soins de santé, à suivre pendant cette crise exceptionnelle liée à la pandémie de Covid-19.

Dans une lettre commune aux dispensateurs de soins et à leurs associations professionnelles, le Dr Paul Pardon (Chief Medical Officer Belgique, Président du Risk Management Group), Jo De Cock (Administrateur général de l’INAMI), Pedro Facon (Directeur général Soins de santé du SPF Santé publique) et Xavier De Cuyper (Administrateur général de l’AFMPS) répondent aux questions qui se posent sur la façon d’appliquer certaines de ces lignes directrices.

Dans cette lettre commune, les 4 chefs de file veulent notamment clarifier le sens à donner aux soins « urgents » et « nécessaires », par exemple en ce qui concerne les consultations, examens et interventions urgents et nécessaires, les thérapies vitales, les traitements des maladies chroniques, les affections psychiques, les soins préventifs nécessaires.

Ils rappellent aussi que toutes les lignes directrices en vue du report des soins non urgents et non essentiels restent d’application jusqu'à nouvel ordre.

Des questions ?

  • Les dispensateurs de soins de santé peuvent poser leurs questions sur les mesures prises pendant cette crise COVID-19 à covid19@riziv-inami.fgov.be.
  • Pour toute autre question liée à la crise du Covid-19 : www.info-coronavirus.be ou 0800 14 689 de 9h à 17h.
 

Dernière mise à jour 10 juin 2020