Prescription de médicaments : les prescripteurs peuvent transmettre au patient le code RID de la prescription électronique plutôt que la preuve sur papier

Pour contribuer à limiter la propagation du Covid-19, un dispensateur qui prescrit un médicament peut, avec l’accord de son patient, éviter de lui remettre la « preuve de prescription électronique » sur papier, pour lui transmettre plutôt le « code RID » de la prescription par un autre moyen (mail, téléphone).

Pendant le période de crise liée au Covid-19, un prescripteur peut alors transmettre à la place le code RID (le numéro unique) de la prescription électronique et sa traduction en lettres et chiffres générée automatiquement avec le code-barres. Le code RID est le code-barres qui représente le numéro de prescription unique de la prescription de médicaments. Sur chaque prescription électronique, sa traduction en lettres et en chiffres figure sous ce code-barres. Il transmettra ce code RID au patient via un autre moyen de communication (mail, téléphone, etc.). Cette transmission du seul code RID (et sa traduction en lettres et chiffres générée automatiquement avec le code-barres) respecte les dispositions du RGPD.

À la pharmacie, le patient communiquera le code RID au pharmacien, qui lui délivrera alors le médicament et archivera la prescription électronique.

Le RID se trouve en haut de la preuve de prescription électronique.

Cette nouvelle mesure vient compléter la possibilité pour les médecins de donner des avis médicaux par téléphone dans le contexte du Covid-19.

Des questions ?

  • Les dispensateurs de soins de santé peuvent poser leurs questions sur les mesures prises pendant cette crise COVID-19 à covid19@riziv-inami.fgov.be.
  • Pour toute autre question liée à la crise du Covid-19 : www.info-coronavirus.be ou 0800 14 689 de 8h à 20h.
 

Dernière mise à jour 24 mars 2020