Antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (sartans) contre l’hypertension : remboursement au 1er avril 2017

À partir du 1er avril 2017, l’assurance soins de santé rembourse sur base de la seule prescription du médecin tous les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (appelés aussi les sartans) utilisés pour traiter l’hypertension.

De plus, le prix de certains de ces médicaments diminue.


De quels médicaments s’agit-il ?

Il s’agit de tous les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II utilisés pour traiter l’hypertension, en monothérapie et/ou en association.

Quelles sont les conditions qui changent ?

Le 1er avril 2017, ces médicaments passent du chapitre IV au chapitre I de la liste des spécialités remboursables. L’assurance soins de santé les rembourse sur base de la seule prescription du médecin (via le chapitre I). Un accord préalable du médecin conseil de la mutualité n’est désormais plus nécessaire.

Quelles conséquences pour vous, en tant que médecin ?

À partir du 1er avril 2017, vous ne devez plus compléter de demande de remboursement pour votre patient. La seule prescription pour un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II pour traiter l’hypertension suffit.

Quelles conséquences pour vous, en tant que patient ?

À partir du 1er avril 2017, vous ne devez plus rentrer de demande de remboursement auprès de votre mutualité, et ne devrez donc plus attendre d’autorisation du médecin conseil pour obtenir le remboursement. L’assurance soins de santé vous rembourse désormais sur base de la seule prescription de votre médecin.

De plus, le prix de certains de ces médicaments diminue (comme ceux à base d’olmesartan, valsartan  +  amlodipine, telmisartan + amlodipine).
Ces prix diminueront encore à l’avenir, lorsque les génériques seront disponibles et remboursables.

Pourquoi ce changement ?

La Commission de remboursement des médicaments (CRM) a revu les conditions de remboursement des médicaments contre l’hypertension appartenant à la classe des sartans, à la demande de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

Dans le cadre de la simplification administrative, le but est d’harmoniser les conditions de remboursement pour tous les médicaments appartenant à la classe des sartans. Ce changement fait partie des mesures d’économie dans les soins de santé portant sur les médicaments.

Contacts

 

Dernière mise à jour 24 mars 2017