Médicaments antiviraux contre l’hépatite C : conditions de remboursement au 1erjanvier 2019

Le 1er janvier 2019, les conditions s’assouplissent pour obtenir le remboursement des médicaments antiviraux contre le virus de l’hépatite C. À partir de cette date davantage de patients auront droit au remboursement.


De quels médicaments s’agit-il ?

Il s’agit des antiviraux contre le virus de l’hépatite C que rembourse l’assurance soins de santé : les spécialités HARVONI®, SOVALDI®, EPCLUSA®, VOSEVI®, MAVIRET® et ZEPATIER®.

Pourquoi ces changements ?

L’objectif est de permettre à un plus grand nombre de patients de bénéficier d’un traitement contre l’hépatite C. Un bénéfice tant pour ces patients que pour la santé publique en général.

Cette décision se base sur les recommandations d’associations scientifiques et des études cliniques.

Quels sont les changements ?

L’assurance soins de santé rembourse encore les antiviraux contre l’hépatite C via le chapitre IV. Mais à partir du 1er janvier 2019, les conditions deviennent plus souples pour avoir droit à ce remboursement.

Avant le 1er janvier 2019, seul un patient présentant un degré intermédiaire ou avancé de cicatrisation hépatique (attesté via le score F2, F3 ou F4 de fibrose hépatique selon la classification METAVIR) ou un patient présentant un facteur de risque de progression de la maladie (ex : co-infection hépatite C/HIV, co-infection hépatite C/hépatite B, transplantation d’organe) indépendamment du stade de fibrose hépatique pouvait être remboursé.

À partir du 1er janvier 2019, les patients présentant un stade d’endommagement hépatique inférieur entrent en ligne de compte.  Les médicaments en question seront donc remboursés à tous les patients atteints d'hépatite C, même si la maladie en est encore à un stade précoce.

Contacts

 

Dernière mise à jour 13 décembre 2018