Bisphosphonates contre l’ostéoporose : remboursement au 1er mai 2017

À partir du 1er mai 2017, l’assurance soins de santé rembourse tous les bisphosphonates utilisés pour traiter l’ostéoporose sur base de la seule prescription du médecin.

De plus, le prix de certains de ces médicaments diminue.


De quels médicaments s’agit-il ?

Il s’agit des bisphosphonates utilisés pour traiter l’ostéoporose, en monothérapie et/ou en association.

Quelles sont les conditions qui changent ?

  • À l’exception des médicaments à base d’acide zolédronique (Aclasta), tous  les bisphosphonates contre l’ostéoporose utilisés en monothérapie et/ou en association passent du chapitre IV au chapitre I de la liste des spécialités remboursables. Désormais, l’assurance soins de santé rembourse ces médicaments sur base de la seule prescription du médecin. Un accord préalable du médecin conseil de la mutualité n’est donc plus nécessaire.

  • En revanche, les conditions de remboursement pour les médicaments à base d’acide zolédronique restent inchangées. L’accord préalable du médecin conseil de la mutualité reste nécessaire.

  • L’assurance soins de santé ne rembourse plus 3 médicaments, dont la firme pharmaceutique n’a pas accepté le nouveau prix :
    • Bonendro 70 mg/500 mg/880 IE 12 comprimés +72 granulés effervescents
    • Bonendro 70 mg/1000 mg/880 IE 12 comprimés +72 granulés effervescents
    • Ibandronate Mithra 150 mg 3 comprimés.

Quelles conséquences pour vous, en tant que médecin ?

À l’exception des médicament à base d’acide zolédronique, vous ne devez plus compléter de demande d’autorisation destinée médecin conseil de la mutualité pour que votre patient obtienne le remboursement d’un bisphosphonate pour traiter l’ostéoporose. Désormais, votre seule prescription suffit.

Si vous aviez l’habitude de prescrire l’un des 3 médicaments qui ne sont désormais plus remboursés, vous pouvez prescrire à votre patient une alternative remboursable. Pour chaque principe actif et pour chaque association, il existe plusieurs alternatives remboursables sur base de votre seule prescription.

Quelles conséquences pour vous, en tant que patient ?

Pour obtenir le remboursement de votre bisphosphonate contre l’ostéoporose (à l’exception des médicaments à base d’acide zolédronique), vous ne devez plus rentrer de demande auprès de votre mutualité, et ne devrez donc plus attendre d’autorisation du médecin conseil. Désormais, l’assurance soins de santé vous rembourse sur base de la seule prescription de votre médecin.

C’est donc uniquement pour les médicaments à base d’acide zolédronique qu’un accord préalable du médecin conseil de la mutualité reste nécessaire.

Par ailleurs, les prix de certains de ces médicaments diminuent.

Pourquoi ces changements ?

La Commission de remboursement des médicaments (CRM) a revu les conditions de remboursement des bisphosphonates utilisé pour traiter l’ostéoporose, à la demande de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

Cette révision a pour objectifs :

  • d’harmoniser les conditions de remboursement des médicaments appartenant à la classe des bisphosphonates, dans le cadre d’une simplification administrative
  • d’exécuter le Pacte d’avenir pour le patient avec l’industrie pharmaceutique
  • de réaliser une des mesures d’économie dans les soins de santé de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

Contacts

 

Dernière mise à jour 04 mai 2017