Médicaments corticostéroïdes en spray nasal contre la rhinite allergique : remboursement au 1er mars 2019

Le 1er mars 2019, les conditions de remboursement changent pour les médicaments corticostéroïdes à administration nasale prescrits pour traiter la rhinite allergique.

Ces médicaments changent de catégorie de remboursement et coûtent désormais moins cher aux patients. Ils intègrent aussi le système du maximum à facturer (MàF).


De quels médicaments s’agit-il ?

Il s’agit des médicaments contenant un corticostéroïde à administration nasale présentés sous forme d’un aérosol doseur :

  • Béclométasone : BECLOMETASONE APOTEX®
  • Budésonide : RHINOCORT AQUA® et RHINOCORT TURBOHALER®
  • Fluticasone (propionate) : FLIXONASE AQUA®
  • Fluticasone (furoate) : AVAMYS®
  • Mométasone : NASONEX® et génériques.

Quelles sont les conditions de remboursement qui changent ?

L’assurance soins de santé continue de rembourser les corticoïdes nasaux délivrés sur base d’une prescription médicale. Au 1er mars 2019 :

Quelles conséquences pour vous, en tant que patient ?

2 conséquences pour vous en tant que patient, à partir du 1er mars 2019 :

  • Vous paierez moins cher les corticoïdes nasaux que vous a prescrits votre médecin. En effet, la catégorie de remboursement d’un médicament détermine la partie du coût de ce médicament qui reste à votre charge (ticket modérateur). Dans ce cas-ci, le changement de catégorie de Cx à C entraine une diminution du ticket modérateur.

  • Vos corticoïdes nasaux prescrits sont désormais pris en compte dans le calcul du maximum à facturer (MàF), le système qui limite les dépenses de soins de santé de votre ménage à un montant maximum au cours de l’année.(MàF), le système qui limite les dépenses de soins de santé de votre ménage à un montant maximum au cours de l’année.

Quelles conséquences pour vous, en tant que médecin et pharmacien ?

L’assurance soins de santé rembourse les corticostéroïde à administration nasale prescrits pour une indication enregistrée, mentionnée dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP).

Si c’est le cas pour votre patient, à partir du 1er mars 2019, mentionnez toujours « régime du tiers payant applicable » ou « TPA » sur votre prescription pour un corticostéroïde à administration nasale. Cette mention permet :

  • à votre patient d’être remboursé sans devoir obtenir l’autorisation du médecin-conseil pour ce médicaments du chapitre IV
  • au pharmacien d’appliquer le tiers payant.

Corticoïdes en délivrance libre

Depuis 2017, des corticoïdes à administration nasale sont disponibles en délivrance libre. Cette autorisation permet aux patients qui souffrent de rhinite allergique aigüe de disposer rapidement d’un médicament efficace sans devoir consulter un médecin.

Toutefois, l’assurance soins de santé ne remboursera pas ces corticoïdes en délivrance libre.

Contacts

 

Dernière mise à jour 28 février 2019