Kinésithérapie pour les patients COVID-19 hospitalisés : l’INAMI augmente sa prise en charge

Nous voulons améliorer la prise en charge en kinésithérapie des patients Covid-19 hospitalisés en soins intensifs ou qui l’ont été. Voici 2 mesures qui s’appliquent pendant cette crise : la possibilité d’une 2e séance de kinésithérapie remboursée par jour et, pour les kinésithérapeutes, une revalorisation des honoraires de la 1re séance.

Nous avons pris ces mesures en concertation avec le secteur des kinésithérapeutes et avec les mutualités.

Remboursement d’une 2e séance de kinésithérapie par jour pour les patients Covid-19 hospitalisés

Il s’agit d’une 2e séance individuelle de kinésithérapie dans la même journée, d’une durée globale moyenne de 30 minutes.
Ces prestations sont associées aux prestations complémentaires pour la rééducation pluridisciplinaire des patients COVID-19.

POUR QUEL PATIENTS ?

Cette 2e séance quotidienne de kinésithérapie est destinée aux « patients COVID-19 », hospitalisés après un séjour aux soins intensifs, et ce, pendant le reste de la durée d’hospitalisation.

Par « patient COVID-19 », nous entendons :

  • soit une personne avec un diagnostic de COVID-19 confirmé par un test de laboratoire
  • soit une personne dont le test de laboratoire pour COVID-19 est revenu négatif mais pour laquelle le diagnostic de COVID-19 est néanmoins retenu sur la base d’une présentation clinique évocatrice ET d’un scanner thoracique compatible.

COMMENT FACTURER CETTE PRESTATION À L’ASSURANCE SOINS DE SANTÉ ?

En tant que kinésithérapeute, vous pouvez facturer cette prestation en utilisant le code 518081.

Les honoraires de cette 2e séance s’élèvent à 22,26 euros.

QUELS PRINCIPES RESPECTER POUR POUVOIR FACTURER CETTE PRESTATION ?

  • Vous pouvez attester une 2e séance individuelle de kinésithérapie dans la même journée pour un patient COVID-19 hospitalisé, après un séjour aux soins intensifs, et ce, pendant le reste de la durée d'hospitalisation.
  • Vous devez disposer d’une prescription médicale mentionnant clairement la nécessité de cette 2e séance d’une durée globale moyenne de 30 minutes.
    Cette prescription doit spécifier les éléments suivants :
    • la problématique du patient liée au COVID-19
    • la date de sa sortie des soins intensifs.

Si nécessaire, vous devrez pouvoir montrer une copie de la prescription au médecin conseil de la mutualité dans le cadre d’un contrôle a posteriori.

  • Vous pouvez attestez cette prestation uniquement si vous l’avez effectuée au moins 3 heures après la prestation précédente.
  • Comme toutes les autres prestations de l’article 7, cette 2e séance le même jour n'est pas cumulable avec les prestations de l'article 22 de la nomenclature, ni avec les prestations 557944 (2e séance de rééducation) ou 557981 (honoraire supplémentaire).
  • Le patient ne paie aucune part personnelle (pas de ticket modérateur)
  • Aucun supplément d’honoraire ne peut être facturé, ni au patient, ni à l’assurance soins de santé
  • Vous devez appliquer le tiers-payant.

Revalorisation des honoraires pour la 1re séance de kinésithérapie des patients Covid-19 hospitalisés

POUR QUELLE PRESTATION FACTURER CE MONTANT COMPLÉMENTAIRE À L’ASSURANCE SOINS DE SANTÉ ?

En tant que kinésithérapeute, vous pouvez facturer ce montant complémentaire à l’assurance soins de santé lorsque vous attestez la séance individuelle de kinésithérapie d’une durée de 30 minutes, attestée via le code 560501.

POUR QUELS PATIENTS ?

Cette majoration est destiné au traitement des « patients COVID-19 » hospitalisés aux soins intensifs ou qui l’ont été.

Par « patient COVID-19 », nous entendons :

  • soit une personne avec un diagnostic de COVID-19 confirmé par un test de laboratoire
  • soit une personne dont le test de laboratoire pour COVID-19 est revenu négatif mais pour laquelle le diagnostic de COVID-19 est néanmoins retenu sur la base d’une présentation clinique évocatrice ET d’un scanner thoracique compatible.

COMMENT FACTURER CE MONTANT COMPLÉMENTAIRE ?

En tant que kinésithérapeute, vous pouvez facturer ce montant complémentaire en utilisant le pseudocode 518103.

Cette majoration correspond à un montant de 11,13 euros.

QUELS PRINCIPES RESPECTER POUR POUVOIR FACTURER CE MONTANT COMPLÉMENTAIRE ?

  • Le patient ne paie aucune part personnelle (pas de ticket modérateur)
  • Aucun autre supplément d’honoraire ne peut être facturé, ni au patient ni à l’assurance soins de santé
  • Vous devez appliquer le tiers-payant.

Pendant quelle période s’appliquent ces mesures ?

Les mesures exceptionnelles et temporaires sont d’application à partir du 14 mars 2020 et se poursuivront tant que durera la crise Covid-19 (la date de fin n’est pas encore déterminée).

Des questions ?

  • Concernant les mesures que nous prenons pendant cette crise COVID-19 pour assurer la continuité des soins et de leur remboursement, les dispensateurs de soins de santé peuvent poser leurs questions à covid19@riziv-inami.fgov.be
  • Pour toute autre question liée à la crise du Covid-19 : www.info-coronavirus.be ou 0800 14 689 de 9h à 17h.
 

Dernière mise à jour 09 juillet 2020