Continuité des soins dentaires : Avis téléphoniques avec renvoi éventuel pendant la crise COVID-19

Pour assurer la continuité des soins et l'orientation du patient vers les soins dentaires disponibles, nous introduisons, pendant la période de crise liée au COVID19, une prestation spécifique pour des avis téléphonique avec renvoi éventuel à un cabinet dentaire qui offre des soins en tenant compte de toutes les instructions aux dispensateurs de soins de santé pendant la pandémie de COVID-19. Cette approche des soins à distance s'applique à partir du 14 mars 2020 et s’appliquera aussi longtemps que durera la crise liée au Covid-19.


Quelles prestations un dentiste peut-il réaliser via un avis téléphonique ?

Il s'agit d’une anamnèse téléphonique avec des conseils d'accompagnement, une éventuelle prescription de médicaments et un éventuel renvoi. Le dentiste rédige dans le dossier du patient un bref rapport du contact avec les éléments pertinents. En cas de renvoi, le praticien vers lequel le patient aura été renvoyé sera informé des résultats de l'avis et des données pertinentes.

Les patients appellent le dentiste pour une demande de soins aigus ou pour un suivi supplémentaire de leur traitement dentaire. Le patient ne peut pas rencontrer le dentiste en personne pour des raisons motivées, vu les conseils concernant la pandémie de COVID-19.

Aucune distinction n'est faite entre les patients jusqu'à leur 18e anniversaire et après leur 18e anniversaire.

Comment pouvez-vous, en tant que dentiste donner cet avis téléphonique et facturer ces prestations ?

La nouvelle prestation est identifiée à l’aide de 2 pseudocodes :

  • 389012 : Avis téléphonique avec renvoi éventuel d'un patient pour lequel une demande de soins a été signalée
  • 389034 - Avis téléphonique avec renvoi éventuel d'un patient pour lequel une demande de soins a été signalée, dans le cadre d'un service de garde organisé agréé.

Cette prestation peut être attestée une fois par période de 7 jours calendrier, par patient et par dispensateur de soins.

Pour un patient, un même dentiste ne peut pas cumuler le même jour cette prestation et une prestation de l'article 5 de la nomenclature.

Tous les dentistes porteur d’un numéro INAMI peuvent attester cette prestation.

Un même dentiste peut facturer un maximum de 10 fois par jour la prestation 389012. Durant les jours où un dentiste travaille dans le cadre d'un service de garde organisé agréé, il peut facturer la prestation 389034 au maximum 20 fois par jour. Sur la même journée, les 2 pseudocodes ne peuvent pas être cumulés.

Cette prestation ne s’applique aux les patients hospitalisés.

Selon quels principes se déroulent ces prestations ?

Le montant pour cette prestation s’élève à 20 EUR (honoraire). L'assurance soins de santé prend en charge l’intégralité de ces 20 EUR, le patient ne paiera aucune part personnelle. Aucun supplément n’est autorisé.

Le tiers payant peut être appliqué, mais n’est pas obligatoire.
Le trajet de soins bucco-dentaires ne s'applique pas. Cette prestation ne compte donc pas comme le contact requis en 2020 pour le montant des remboursements en 2021.
Cette prestation n’a pas d’incidence sur les valeurs P.

Sur quelle période s’appliquent ces nouvelles mesures ?

Cette mesure débute le 14 mars 2020 et s’appliquera aussi longtemps que durera la période de crise.

Questions ?

  • Les dispensateurs de soins de santé peuvent poser leurs questions sur les mesures INAMI prises pendant cette crise COVID-19 à covid19@riziv-inami.fgov.be.
  • Pour toute autre question liée à la crise du Covid-19 : www.info-coronavirus.be ou 0800 14 689 de 9h à 17h.
 

Dernière mise à jour 10 juin 2020