Cancer du sein : Utiliser la radiothérapie hypofractionnée pour éviter la propagation du Covid-19

Utiliser la radiothérapie hypofractionnée pour certains patients fait partie des plans d’urgence COVID-19 de plusieurs hôpitaux. Utiliser cette radiothérapie permet de séparer les patients potentiellement infectés par le Covid-19 des autres patients, de même que les équipes de soins et les appareils utilisés. Elle permet d’optimaliser l’utilisation des appareils. De plus, les patients doivent alors se rendre moins souvent à l’hôpital, ce qui contribue à éviter la propagation du virus.

​Dans quel cas effectuer une radiothérapie hypofractionnée du cancer du sein ?

Pendant la crise du Covid-19, cette mesure n’est d’application que pour les patients atteints d’un cancer du sein pour lesquels un schéma d’irradiation hypofractionné de 5 fractions constitue une alternative sûre et suffisamment efficace, sur base des preuves scientifiques actuelles, et à condition que les schémas d’irradiation habituels soient non indiqués ou impossibles.

Il est important de respecter les normes de qualité les plus élevées pour tout schéma d’irradiation hypofractionné et accéléré (avec des doses plus élevées par séance).

Comment facturer une radiothérapie hypofractionnée (5 fractions) ?

En tant que médecin, facturez cette prestation à l’assurance soins de santé via une prestation temporaire : « Irradiation du sein via hypofractionnement (5 fractions) avec modulation d'intensité (IMRT) dans le cadre du COVID19 » (K2000).
Utilisez pour ça les codes 444710-444721.

Pour cette prestation, le contrôle est assoupli temporairement par rapport à la règle d’application pour les radiothérapie avec modulation d'intensité (IMRT- Intensity-modulated Radiation Therapy), notamment la règle exigeant que 15 fractions au moins soient délivrées avec IMRT (nomenclature des prestations de santé, art. 19, §1er, catégorie 4).

Combien de temps la mesure restera-t-elle en vigueur ?

En raison de la pandémie COVID 19, la mesure sera en vigueur durant une période limitée, prenant effet le 14 mars 2020.

Des questions ?

  • Les dispensateurs de soins de santé peuvent poser leurs questions sur les mesures prises pendant cette crise COVID-19 à covid19@riziv-inami.fgov.be.
  • Pour toute autre question liée à la crise du Covid-19 : www.info-coronavirus.be ou 0800 14 689 de 8h à 20h.
 

Dernière mise à jour 07 avril 2020