Rapport - L’impact de la COVID-19 sur le budget de l’Assurance soins de santé

Depuis la mi-mars 2020, la pandémie de COVID-19 a des conséquences importantes sur le remboursement des soins, et ce, dans tous les secteurs de soins. Nous monitorons cet impact en continu et partageons les résultats par le biais de rapports réguliers.
Éditeur
Benoit Collin
Auteur
INAMI
Type de publication
Rapport
Thèmes
Remboursement des soins


Impact de la COVID sur le remboursement des soins en 2020

En 2020, la COVID-19 a eu des conséquences importantes sur le remboursement des soins.

Nous estimons que les dépenses de l’assurance soins de santé pour des prestations de soins qui existantes (à l’hôpital ou en dehors) ont diminué de 1,474 milliard d'euros en raison du report de certains soins, avec une diminution particulièrement marquée lors de la première vague (mars, avril et mai 2020). Nous estimons cette diminution des dépenses à :

  • 1,227 milliard d'euros pour le 1er semestre de 2020 (englobant la première vague)
  • 247 millions d'euros pour le 2e semestre 2020. Une grande partie des soins postposés lors de la première vague ont progressivement repris surtout aux mois de juin, juillet, août et septembre 2020.

Par ailleurs, pour garantir la continuité des soins, nous avons réorienté certains moyens prévus au budget des soins de santé pour 2020 :

  • En créant la possibilité de réaliser des prestations de soins à distance
  • En augmentant de 20 euros l’honoraire des médecins généralistes pour la gestion du dossier médical global en 2020.
  • En accordant aux hôpitaux généraux et psychiatriques une aide fédérale exceptionnelle de 2 milliards d'euros.

Enfin, nous avons approuvé un montant supplémentaire pour soutenir d’autres mesures nécessaires pour lutter contre la COVID-19. Il s’agit par exemple des centres de triage, des mesures de protection, des prime d'encouragement, etc. Au moment de rédiger ce rapport 2020, ce montant s’élevait à 809 millions d'euros.

Nous suivons en permanence cet impact de la COVID-19 sur les dépenses INAMI en 2020, aussi bien dans le cadre de l’objectif budgétaire qu’en dehors de celui-ci. Retrouvez les résultats de ce monitoring, détaillés par secteur et par mois, dans notre rapport « Impact de la Covid-19 sur le remboursement des soins de santé en 2020 ».

Impact de la COVID sur le remboursement des soins en 2021

En 2021, la COVID-19 continue d’impacter le remboursement des soins de santé, notamment en raison du rattrapage des soins reportés et de nouveaux besoins en soins (COVID long, soins psychologiques, etc.).

Nous présenterons cet impact 2021 de la COVID-19 dans des rapports semestriels.

Sur quelles données s’appuient nos rapports ?

Pour analyser au mieux  l’impact de la Covid-19, nous utilisons 4 sources de données :

  • Les prestations COVID et les prestations existantes (documents N)

La 1re source de données que nous exploitons dans ces rapports sont les documents N (ou DocN). Ils reprennent à la fois les données relatives aux nouvelles prestations de santé COVID et les prestations de soins ambulatoires et hospitalières qui existaient déjà, offrant ainsi une image globale. Nous recevons les DocN avec 3 mois de décalage.

  • Nos propres paiements

Il s’agit des paiements que nous faisons directement nous-mêmes. Ils font partie de notre comptabilité, sans intervention des organismes assureurs. Puisque ces données proviennent directement de notre service financier, elles sont disponibles très rapidement.

  • Les prestations dans les hôpitaux (Flux StatMD)

Ce flux de données reprend l'ensemble des codes (nomenclature et pseudonomenclature) que les hôpitaux facturent à l’assurance soins de santé, tant pour les patients ambulatoires que pour les patients hospitalisés. Il s’agit donc d’un premier suivi des dépenses par secteur, pour les prestations réalisées au sein des hôpitaux.

  • Les profils des dispensateurs de soins (Documents P)

Les documents P représentent une source de données semestrielles que les organismes assureurs nous transmettent dans un délai de 4 mois. Ils contiennent des données sur le profil des dispensateurs de soins qui attestent (médecin généraliste, médecin spécialiste, etc.).