Innovez dans des formes alternatives de soins aux personnes âgées

Pour se préparer au vieillissement de la population et à son impact sur le système de soins de santé et pour améliorer encore la qualité des soins, nous voulons innover.
Innover en partant de votre créativité et de votre expérience auprès des patients, des richesses dont les personnes âgées d’aujourd’hui et de demain ne peuvent se passer.
 
Nous finançons donc des formes alternatives de soins et de soutien aux soins des personnes âgées, dans le cadre d’une convention et en collaboration avec les communautés et les régions.


Quelles sont les caractéristiques de ces formes alternatives de soins ? 

Nous sommes partis de vos propositions faites en tant que professionnels actifs auprès de personnes âgées fragiles, pour identifier :

  1. des formes innovantes de soins (ou de soutiens aux soins) qui :
    • ne font actuellement l’objet d’aucune forme d’intervention de notre part (nomenclature, forfait, etc.)
    • permettent de maintenir la personne âgée fragile à son domicile et donc de postposer ou de prévenir son institutionnalisation
    • démontrent des avantages quant à l’évolution de l’état de santé et de la qualité de vie de la personne âgée
    • ne représentent pas un coût supérieur à celui d’une institutionnalisation classique
    • font l’objet d’une évaluation scientifique
  2. les formes innovantes de soins  et leurs modalités organisationnelles qui pourront être élargies à l’entièreté du pays.

Plus d’informations sont disponibles dans le protocole d’accord n°3 et dans son 3e avenant qui introduisent et organisent respectivement la démarche.

Quels sont les projets déjà sélectionnés ?

La 1re phase de projets (1er appel à projets) s’est déroulée du 1er mars 2010 au 31 décembre 2014.

La 2e phase de projets (2e appel à projets) s’est déroulée du printemps 2014 au 31 mars 2019.

La mise en place de la 3e phase de projets de formes alternatives de soins aux soins des personnes âgées est clôturée.
Seuls les projets des appels 1 et 2 encore en cours au 31 décembre 2018 pouvaient participer à cette 3e phase. Les projets sélectionnés fonctionnent depuis le 1er avril 2019 selon un mode de financement plus durable : seules les interventions pour lesquelles une plus-value a été ou pourrait être établie ont été prises en compte.

Quels sont les résultats obtenus ? Évaluation scientifique des soins alternatifs

Un consortium scientifique formé de chercheurs de 4 universités belges a étudié le fonctionnement des projets et les résultats obtenus. Il a remis son rapport au cours du second semestre 2017. Le Comité de l'assurance l’a approuvé en janvier 2018. Les composantes de ce rapport sont présentées ci-dessous, en ordre de technicité croissante :

  1. Recommandations en vue de la pérennisation des interventions évaluées dans le cadre du programme financé par le Protocole 3
  2. Fiches de pratique clinique extraites  de l’ « analyse d’implémentation » (point 4) : Case management, Ergothérapie et Accompagnement psychologique
  3. Rapport de synthèse intégré
  4. Implementation analysis
  5. Report on quantitative analysis et annexes (ces 2 documents techniques sont surtout destinés aux chercheurs qui souhaitent examiner en détail la méthodologie utilisée).

Contacts

 

Dernière mise à jour 08 novembre 2019