Post-COVID : Remboursement des soins de 1re ligne en cas de symptômes Covid-19 persistants

La crise du COVID-19 a non seulement causé de grandes souffrances aux patients pendant la phase aiguë de leur maladie, mais une part importante de ces patients a aussi développé ce que l’on appelle le « Covid long » ou, selon la terminologie de l’Organisation mondiale de la santé, l’« affection post-COVID-19 ». Ces patients ont besoin de soins supplémentaires de différents types.

C’est pourquoi, à partir du 1er juillet 2022, nous remboursons les soins de première ligne pour ces personnes par le biais de « trajets de soins Post-COVID ». Pour ça, nous concluons des conventions d’un an avec les dispensateurs de soins de première ligne et les mutualités.


Qui a droit au remboursement dans le cadre d’un trajet de soins post-COVID ?

Si vous présentez des symptômes persistants après avoir contracté la COVID-19, consultez votre médecin généraliste pour qu’il pose un diagnostic. Vous pourrez bénéficiez de notre intervention si vous souffrez encore de symptômes liés à la COVID-19 (fatigue, essoufflement, dysfonctionnement cognitif, etc.) ayant un impact visible sur votre vie quotidienne :

  • 12 semaines après les premiers symptômes d’une infection par la COVID-19
  • et/ou 12 semaines après un test COVID-19 positif.

Votre médecin généraliste déterminera avec vous les soins nécessaires, et décidera des disciplines à prescrire.

Deux trajets de soins sont possibles :

  • Un trajet de soins dans le cadre duquel vous avez besoin d’un seul dispensateur de soins (logopèdes, kinésithérapeute, psychologue)
  • Un trajet de soins dans le cadre duquel vous avez besoin de plus d’un dispensateur de soins.

Tous les patients – hospitalisés ou non pour une infection au COVID-19 – ayant reçu un diagnostic d’affection post-COVID-19 entrent en ligne de compte dans le cadre de cette convention.

Vous ne payez rien : ni ticket modérateur ni supplément.

Vous nécessitez l’aide d’1 seul dispensateur de soins : Trajet de soins monodisciplinaires

Après avoir consulté votre médecin généraliste, il peut décider de vous orienter vers un dispensateur de soins de la première ligne.

Quelles sont les soins remboursés si vous avez besoin d’1 seul dispensateur de soins ?

Nous remboursons les soins auprès d’un des dispensateurs de soins suivants :

  • Kinésithérapie :
    • Vous avez droit à 18 séances de 30 minutes par an (règle de remboursement ordinaire).
    • Si vous avez besoin de plus de soins, votre médecin peut vous prescrire 60 séances supplémentaires de 30 minutes sur une période d’un an. La première période de 6 mois ne peut compter que 30 séances maximum.

  • Logopédie :
    • Vous avez droit à 7 séances de 30 minutes par an, précédées d’un examen logopédique et d’une anamnèse d’une heure.

  • Soins psychologiques :

L’aide psychologique n’est pas remboursée spécifiquement dans le cadre de ce trajet de soins Post-COVID-19, mais vous pouvez suivre une thérapie chez un psychologue selon les tarifs en vigueur.

Combien de temps dure un trajet de soins monodisciplinaires ?

Le trajet de soins dure 6 mois. Si c’est insuffisant, soit le trajet est prolongé (une seule fois), soit vous êtes orienté vers des soins plus spécialisés de la deuxième ligne.

Le trajet de soins est régulièrement évalué et ajusté si nécessaire.

Vous nécessitez l’aide de plusieurs dispensateurs de soins : Trajet de soins multidisciplinaires

Après avoir consulté votre médecin généraliste, il peut décider de vous orienter vers plusieurs dispensateurs de soins de la première ligne.

Si vous avez besoin de soins de plusieurs disciplines de la première ligne (kinésithérapeute, ergothérapeute, diététicien, logopédiste et/ou psychologue), un coordinateur de soins est nommé au sein de l’équipe. Ce coordinateur vous aide pour l’organisation, la communication, la planification, l’orientation et pour vos rendez-vous avec les différents dispensateurs de soins. Votre coordinateur de soins est à l’écoute de vos besoins et des objectifs personnalisés que vous voulez atteindre.

Après une concertation entre les différents dispensateurs, le coordinateur de soins rédige un rapport. Il veille à ce que vous disposiez de toutes les informations (plan de traitement, concertation d’équipe, objectifs, etc.).
Les dispensateurs de soins et vous-même pouvez participer à la concertation en présentiel ou à distance.

Quelles sont les prestations remboursées si vous avez besoin de plusieurs dispensateurs de soins ?

Nous remboursons les soins suivants s’ils sont prévus dans votre plan de traitement :

  • Kinésithérapie, logopédie, soins psychologiques :

Les soins tels que repris plus haut dans le cadre du trajet de soins monodisciplinaires.

  • Diététique :
    • Un bilan établi par un diététicien en concertation avec vous : examen diététique, anamnèse, établissement d’un diagnostic diététique et élaboration d’un plan de traitement et de conseils.
      Ce bilan s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • 7 séances individuelles en diététique.
      Une séance de diététique s’élève à 25 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.

  • Ergothérapie :
    • Un bilan d’observation établi par un ergothérapeute en concertation avec vous : examen de vos possibilités et de vos limites de fonctionnement.
      Ce bilan s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • 14 séances individuelles d’ergothérapie (60 minutes).
      Une séance d’ergothérapie s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.

Le dépistage et le traitement neurocognitifs seront développés dans une deuxième phase. Ils seront déployés dans la deuxième ligne de soins, pas dans la première.

Comment rémunérons-nous les dispensateurs de ce trajet de soins multidisciplinaires ?

Le coordinateur de soins perçoit 120 EUR par patient engagé dans un trajet de soins, pour une période d’un an. Au moins 2 moments de concertation doivent avoir lieu par période de 6 mois.

Chaque dispensateur de soins perçoit 20 EUR pour sa participation à la concertation, avec un maximum de 3 participations remboursées par patient par période de 6 mois.

Combien de temps dure un trajet de soins multidisciplinaires ?

La première période est de 6 mois. Si un traitement plus long s’avère nécessaire, il peut être prolongé une fois, ou vous pouvez être orienté vers des soins plus spécialisés de la deuxième ligne.

Le trajet de soins est évalué régulièrement et ajusté si nécessaire (moments de concertation).

Nous prévoyons une évaluation de la consultation multidisciplinaire et une couverture adéquate des besoins en soins.

Que doit faire votre médecin généraliste pourque vous bénéficiez de ces soins ?

Le médecin généraliste pose le diagnostic d’affection post-COVID-19 et élabore le plan de traitement en concertation avec vous et avec les autres dispensateurs.

Le trajet de soins commence à la date de la première consultation chez le médecin généraliste pour établir un diagnostic. À ce moment, le médecin généraliste atteste le pseudo-code 400013 « trajet de soins Post-COVID-19 » et le code de sa consultation.

Le déroulement du trajet de soins est décrit à l'article 7 de la convention Post-COVID-19.

Durée de cette convention Post-COVID-19 ?

Cette convention est prévue pour une période d’un an, l’objectif étant de faire une évaluation complète de l’approche et de notre intervention au cours de cette période.

Pour que le traitement soit le plus optimal possible, la concertation « Evidence-based practice » permettra de rédiger des lignes directrices cliniques et de les mettre à jour sur base des dernières connaissances scientifiques. Nous mettrons ces directives à la disposition des dispensateurs de soins dès qu'elles seront publiées.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 28 juin 2022