print

COVID long : Remboursement des soins en cas de symptômes COVID-19 persistants

La crise de la COVID-19 a non seulement causé de grandes souffrances aux patients pendant la phase aiguë de leur maladie, mais une part importante de ces patients a aussi développé un COVID long, connu aussi sous le nom de post-COVID-19.

Les patients atteints de COVID long avaient déjà droit à un remboursement pour différents traitements de 1re ligne. Parfois, ces traitements étaient insuffisants et ces patients avaient besoin de soins supplémentaires auprès de différents dispensateurs de soins.

C’est pourquoi, depuis le 1er juillet 2022, nous remboursons les soins de première ligne via un « trajet de soins COVID long » personnalisé. Pour cela, nous avons conclu une convention d’un an avec les dispensateurs de soins de première ligne et les mutualités.

Depuis le 1er décembre 2022, nous remboursons aussi des soins dans le cadre du diagnostic neurocognitif et du traitement des troubles neuropsychologiques. Pour cela, le patient peut consulter un neuropsychologue et/ou un ergothérapeute de 1re ou 2e ligne. 

La convention, qui a débuté le 1er juillet 2022, prend fin ce 30 juin 2023. À partir du 1er juillet 2023, nous continuons de rembourser les soins des personnes présentant des symptômes persistants après une infection par la COVID-19, via une convention.

Sur cette page :

Qui peut bénéficier d’un remboursement dans le cadre d’un trajet de soins COVID long ?

Si vous présentez des symptômes persistants après avoir contracté la COVID-19, contactez votre médecin généraliste pour qu’il pose un éventuel diagnostic. Vous pourrez bénéficier de notre intervention si vous souffrez encore de symptômes liés à la COVID-19 (fatigue, essoufflement, dysfonctionnement cognitif, etc.) ayant un impact visible sur votre vie quotidienne :

  • 12 semaines après les premiers symptômes d’une infection par la COVID-19
  • et/ou 12 semaines après un test COVID-19 positif.

Il peut s’agir de symptômes réapparus après un premier rétablissement, ou qui persistent depuis l’épisode aigu de COVID-19 initial. Les symptômes peuvent aussi fluctuer ou réapparaitre au fil du temps.

Tous les patients ayant reçu un diagnostic d’affection COVID long entrent en ligne de compte, qu’ils aient été ou non hospitalisés pour une infection COVID-19.

Qu’est-ce qu’un trajet de soins COVID long ?

Votre médecin généraliste déterminera avec vous les soins nécessaires et les objectifs personnalisés. Il pourra ensuite vous orienter vers un ou plusieurs autres dispensateurs de soins de première ligne : kinésithérapeute, psychologue, neuropsychologue, ergothérapeute, diététicien et/ou logopède.

Deux types de traitement sont possibles selon vos besoins :

  • Un traitement monodisciplinaire si vous avez besoin d’un seul dispensateur de soins.
  • Un traitement multidisciplinaire si vous avez besoin de plus d’un dispensateur (kinésithérapeute, logopède, psychologue, neuropsychologue, diététicien et/ou ergothérapeute). Un coordinateur de soins peut être désigné au sein de l’équipe.

Que payez-vous dans le cadre d’un trajet de soins COVID long ?

Vous ne payez rien pour les prestations spécifiques de ce trajet de soins : ni ticket modérateur ni supplément. Le dispensateur de soins peut toutefois facturer des suppléments et un ticket modérateur s’il s’agit d’une prestation pour laquelle un remboursement est déjà prévu (règle de remboursement ordinaire). C’est le cas pour ces prestations :

Trajet monodisciplinaire : vous nécessitez l’aide d’1 seul dispensateur de soins

Après avoir consulté votre médecin généraliste, il peut décider de vous orienter vers un dispensateur de soins de la première ligne.

Quelles sont les soins remboursés ?

Nous remboursons les soins auprès de l’un de ces dispensateurs de soins :

  • Kinésithérapie :
    • Vous avez droit à 18 séances de 30 minutes par an (règle de remboursement ordinaire). Ces séances ne sont pas spécifiquement remboursées dans le cadre de ce trajet de soins.
    • Si vous avez besoin de plus de soins, votre médecin peut vous prescrire 60 séances supplémentaires de 30 minutes sur une période d’un an. La première période de 6 mois ne peut compter que 30 séances maximum.
       
  • Logopédie :
    • Vous avez droit à 7 séances de 30 minutes par an, précédées d’un examen logopédique et d’une anamnèse d’une heure.
       
  • Soins psychologiques :

L’aide psychologique n’est pas remboursée spécifiquement dans le cadre de ce trajet de soins, mais vous pouvez suivre une thérapie chez un psychologue selon les tarifs en vigueur.

  • Diététique :
    • Un bilan établi par un diététicien en concertation avec vous : examen diététique, anamnèse, établissement d’un diagnostic diététique et élaboration d’un plan de traitement et de conseils.
      Ce bilan s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • 7 séances individuelles en diététique.
      Une séance de diététique s’élève à 25 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
       
  • Ergothérapie :
    • Un bilan d’observation établi par un ergothérapeute en concertation avec vous : examen de vos possibilités et de vos limites de fonctionnement.
      Ce bilan s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • 14 séances individuelles d’ergothérapie (60 minutes).
      Une séance d’ergothérapie s’élève à 50 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • En deuxième ligne, le remboursement est prévu uniquement dans le cadre d’un diagnostic et d’un traitement neuropsychologiques.
       
  • Neuropsychologie (première ou deuxième ligne) :
    • Un examen neuropsychologique avec évaluation des fonctions cognitives.
      Ce bilan s’élève à 231,30 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments.
    • 10 séances neuropsychologiques individuelles (60 minutes).
      Cette intervention s’élève à 77,10 EUR que nous remboursons entièrement. Il n’y a aucun frais à votre charge (pas de ticket modérateur) ni de suppléments).

Trajet multidisciplinaire : vous nécessitez l’aide de plusieurs dispensateurs

Si selon votre médecin généraliste, vous avez besoin de soins auprès de plusieurs dispensateurs, un coordinateur de soins est nommé au sein de l’équipe. Ce coordinateur vous aide pour l’organisation, la communication, la planification, l’orientation et pour vos rendez-vous avec les différents dispensateurs de soins. Votre coordinateur de soins est à l’écoute de vos besoins et des objectifs personnalisés que vous voulez atteindre.

Après une concertation entre les différents dispensateurs, le coordinateur de soins rédige un rapport. Il veille à ce que vous disposiez de toutes les informations (plan de traitement, concertation d’équipe, objectifs, etc.).
Les dispensateurs de soins et vous-même pouvez participer à la concertation en présentiel ou à distance.

Quels sont les soins remboursés ?

Nous remboursons les soins tels que repris dans le cadre du trajet de soins monodisciplinaire, s’ils sont prévus dans votre plan de traitement.

Comment rémunérons-nous les dispensateurs de ce trajet de soins multidisciplinaires ?

Le coordinateur de soins perçoit 120 EUR par patient engagé dans un trajet de soins, pour une période d’un an. Au moins 2 moments de concertation doivent avoir lieu par période de 6 mois.

Chaque dispensateur de soins perçoit 20 EUR pour sa participation à la concertation, avec un maximum de 3 participations remboursées par patient par période de 6 mois.

Combien de temps dure un trajet de soins COVID long ?

Un trajet de soins COVID long commence à la date à laquelle le médecin généraliste a attesté le code de démarrage lors de la consultation, et dure 6 mois. Si nécessaire, il peut être prolongé une fois de 6 mois. Si nécessaire, le médecin généraliste peut orienter vers des soins plus spécialisés de la 2e ligne. Les dispensateurs de soins impliqués dans le trajet de soins sont responsables d’ajuster et d’évaluer régulièrement ce trajet si nécessaire.

Que doit faire votre médecin généraliste pour que vous bénéficiez de ces soins ?

Le médecin généraliste pose le diagnostic d’affection COVID long et démarre le trajet de soins. Pour ça, il atteste le code de démarrage lors de la première consultation. Ensuite, il élabore un plan de traitement, en concertation avec vous et avec les autres dispensateurs.

Si votre trajet de soins est prolongé après 6 mois, cela doit être noté dans votre dossier médical.

Le déroulement du trajet de soins est décrit à l'article 7 de la convention.

Combien de temps la convention COVID long est-elle valable ?

Cette « nouvelle » convention est valable jusqu’au 30 juin 2024.

La concertation « Evidence-based practice » a permis de rédiger une ligne directrice pour que le traitement soit le plus optimal possible. Cette ligne directrice est disponible en annexe de la « nouvelle » convention.

Évaluation de l'utilisation du trajet de soins 

Pour faciliter le traitement des symptômes persistants après COVID-19 dans les soins de première ligne, nous avons débuté le 1er juillet 2022 le remboursement des prestations dans le cadre d'un trajet de soins COVID long. Ce trajet de soins correspond en grande partie aux directives multidisciplinaires "suivi et réhabilitation des patients présentant des symptômes persistants après COVID-19" développé sous l'impulsion du réseau fédéral EBP.

Le trajet de soins a été initié 1032 fois par le médecin généraliste pour un patient individuel. La coordination des soins a été facturée pour 90 patients, cela signifierait que seuls 90 patients ont bénéficié d'un suivi multidisciplinaire. Pour 40 patients, une consultation d'équipe a été organisée en présence du médecin généraliste.
La plupart des patients (229) ont été suivis par un kinésithérapeute. En outre, la diététique et l'ergothérapie ont été principalement dispensées à un patient post-COVID.

Par le biais d’une enquête, l'association des patients a évalué, entre autres, le trajet de soins en termes d'accessibilité, de réponse à leurs besoins et aux difficultés rencontrées. La présentation est disponible sur le lien suivant  : PPT Colloque Covid Long_29Septembre2023 (canva.com).
  
L’INAMI a donc commandé une évaluation de l'utilisation de ce trajet de soins afin de comprendre pourquoi le trajet de soins a été moins bien implémenté que prévu. Le rapport d'évaluation recueille également des données permettant d'optimiser les trajets de soins actuels et futurs. Ce faisant, nous examinons à la fois la théorie (implicite) sur laquelle reposait le déploiement du trajet de soins COVID long et les facteurs et mécanismes contextuels qui expliquent les différences d'admission et d'utilisation du trajet de soins.

Contacts

Secrétariat Direction Médicale

E-mail: sec_dir_med@riziv-inami.fgov.be