Télé-expertise : Notre projet pilote en dermatologie

Un projet pilote où nous développons et évaluons une méthode de télé-expertise (expertise à distance) a démarré. L’enjeu de ce projet est de permettre à un médecin généraliste de recevoir à distance l’avis d’un dermatologue sur une question clinique qui se présente lors de la prise en charge d’un patient.


Qu’est-ce que la télé-expertise ?

La télé-expertise est une des activités de télémédecine. Elle permet à des dispensateurs de soins de se consulter à distance à propos de la situation clinique d'un patient, et sans que celui-ci soit présent physiquement.

Quel est l’objectif du projet pilote de télé-expertise en dermatologie ?

Il s’agira d’étudier une nouvelle méthode grâce à laquelle le patient, le médecin généraliste et le médecin spécialiste échangent des informations et des photos médicales via des canaux de communication sécurisés. Ceci, en vue du diagnostic, du traitement ou de la prévention d’affections cutanées.

Nous tenterons de démontrer que cette façon de donner des avis dermatologiques via la consultation à distance est de qualité, rapide, accessible, sûre et offre un rapport coût-efficacité correct.

Nous avons pour objectif de faire réaliser 2.000 expertises à distance via ce projet pilote, par 50 dermatologues participants qui travailleront avec les médecins généralistes participants.

Nous interrogerons les médecins généralistes, les dermatologues et les patients sur leurs expériences à propos de cette nouvelle méthode. À la fin de l'étude pilote, nous rédigerons un rapport d'évaluation sur cette nouvelle méthode d’avis dermatologique à distance.

En pratique

Notre méthode permettra au médecin généraliste d'envoyer un formulaire électronique au dermatologue via son dossier médical informatisé (DMI) (ceci par le biais d’une convention entre l'INAMI, un développeur de logiciels et des institutions scientifiques).

  1. Le médecin généraliste envoie le formulaire au dermatologue via un canal sécurisé (eHealth).
  2. Le dermatologue enverra une réponse par le même canal dès que possible avec un éventuel diagnostic, une proposition de traitement ou des questions pour rediriger le patient en consultation physique.
  3. Le médecin généraliste recontactera alors le patient pour un traitement plus approfondi.

Ce formulaire électronique contient des informations personnelles et médicales, du matériel photographique de l’affection cutanée et la question clinique du médecin généraliste.

Des données anonymisées sont collectées à partir du formulaire électronique (type d’affection cutanée, rapidité de réponse, nécessité ou non d'un renvoi physique, etc.).

Sur quelle période se déroule ce projet pilote ?

La préparation technique et scientifique de ce projet pilote a eu lieu. La mise en œuvre des télé-expertises a débuté le 11 février 2021.

L'étude durera un an au maximum, elle se terminera plus tôt si les 2.000 télé-expertises sont réalisées plus rapidement.

Quels médecins participent à ce projet pilote?

DERMATOLOGUES ACCRÉDITÉS

50 dermatologues accrédités participent au projet pilote. La période d'inscription est clôturée.

La liste des dermatologues participants.

Pour chaque télé-expertise effectuée à partir du 11 février 2021, une indemnité de 22,33 euros lui sera versée par le biais du système du tiers payant. Le projet pilote prévoit aussi une assurance responsabilité professionnelle supplémentaire pour les dermatologues participants.

MÉDECINS GÉNÉRALISTES

400 médecins généralistes participent au projet pilote. La période d'inscription est clôturée.

Ces médecins généralistes ont pris plusieurs engagements, tels qu’informer le patient sur la méthode, fournir des informations qualitatives et complètes, disposer d'un dossier médical électronique et d'une boite eHealth, etc.
Nous attendons de chaque médecin généraliste participant qu'il transmette 5 à 10 cas au cours de l'étude.

Le formulaire électronique à envoyer au dermatologue durant le projet sera disponible dans tous les logiciels approuvés.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 12 mars 2021