Recommandations pour mieux prescrire l’imagerie médicale

En tant que médecin, votre rôle est important dans la limitation des effets nocifs de l’imagerie médicale. Depuis plusieurs années, nous menons des actions pour vous soutenir dans cette démarche et pour sensibiliser les patients aux risques d’exposition aux rayons ionisants.


Campagnes « imagerie médicale »

Pour sensibiliser les patients aux alternatives à la radiologie en cas de maux de dos, nous lançons une nouvelle campagne sur le bon usage de l’imagerie médicale : « Pas de rayons sans réflexion ». Avant de prescrire une radio, vous pouvez conseiller des exercices ciblés qui soulageront vos patients ou vous pouvez les orienter vers un kinésithérapeute.

Cette nouvelle campagne complète nos actions précédentes plus globales, spécifiques aux prescripteurs ou destinées à tous publics :

Pourquoi suivre ces recommandations ?

  • Vous diminuez l’exposition de vos patients aux rayons ionisants d’origine médicale.
  • Vous évitez les dépenses inutiles pour vos patients et pour l’assurance soins de santé.

Une estimation : appliquer les quelques recommandations (non exhaustives) pour prescrire l’imagerie médicale permettrait de :

  • diminuer de 25 % au moins l’exposition aux rayons ionisants lié à l’imagerie diagnostique.
  • dégager 30 millions d’euros par an qui pourraient ainsi être utilisés de manière plus judicieuse.

Contacts

 

Dernière mise à jour 13 janvier 2023